Notre Blogue

Jobs, recruitment and staffing in Quebec

5 Raisons pourquoi vous ne devriez jamais mentir sur votre CV

22 February 2021, par Équipe Thorens Chasseurs de têtes

On dit que l’honnêteté est l’une des plus nobles des vertus. Pourtant, selon une étude menée en 2020 par ResumeLabs, 93% des participants disaient connaitre au moins une personne ayant déjà menti sur leurs CV et 36% admettaient avoir eux-mêmes déjà déformé la vérité à leurs avantages.

Alors quelles sont les raisons qui peuvent pousser quelqu’un à “enjoliver” son expérience et compétence au cours d’un processus de recrutement?

Les raisons sont nombreuses et diverses. Pour certains c’est une question de masquer une période, petite ou grande, sans emploi, pour d’autres encore c’est une façon d’attirer l’oeil du recruteur en mettant en avant des connaissances qu’ils n’ont pas acquises ou dans lesquelles ils ne se sentent pourtant pas réellement confortables. 

Si certains peuvent aller jusqu’à falsifier des documents, pour la majorité des chercheurs d’emplois ces changements sont perçus comme des “petits mensonges”, qu’on ne pense pas pouvoir être découverts. 

Mais cette stratégie est-elle vraiment payante pour décrocher l’emploi de vos rêves? Rien n’est moins sûr…

 

Un mensonge n’échappe pas aux recruteurs expérimentés.

La vérité est qu’un recruteur expérimenté saura rapidement déjouer un mensonge, que ce soit sur les tâches exercées, les accomplissements dans le cadre d’un précédent emploi ou la durée de celui-ci.

À lire : Trous dans le CV, comment les expliquer?

Et si vous n’êtes pas tout de suite démasqué lors de l’entrevue, il y a de fortes chances que cela se sache plus tard au cours du processus.  Les recruteurs ont tout un arsenal à leur disposition pour s’assurer que vous êtes vraiment le candidat qu’ils recherchent.

Si vous mentez sur vos aptitudes, il est possible que vous ne soyez pas à même de compléter un test technique, ou vous pourriez être disqualifié lors d’entrevue subséquente si vous vous confondez dans vos mensonges. Les entreprises effectuent très souvent une prise de référence en fin de processus, ce qui facilite la découverte de mensonges ou omnisciences de la part d’un candidat en discutant avec un précédent supérieur.

 

Est-ce illégal de mentir sur un CV?

La réponse courte est non. Le CV n’étant pas un document officiel, il n’est techniquement pas illégal pour qui que ce soit de mentir sur son CV. Mais le type de mensonge et son étendue peuvent par contre l’être.

Mentir sur ses diplômes ou falsifier des documents légaux ou officiels tel que des diplômes, attestations ou certifications pourrait vous amener devant la justice si découvert.

Il en est de même dans les domaines hautement réglementés tels que la comptabilité ou la médecine. 

 

Impossibilité de compléter les tâches liées au poste

Mais peut-être aller vous passer entre les mailles du filet et tout de même obtenir l’emploi convoité!

Que se passera-t-il lorsque les tâches que vous aviez assuré à votre employeur pouvoir effectuer sans formation additionnelle vous seront assignées? Il se pourrait que vos supérieurs se rendent rapidement compte que vous n’avez tout simplement pas toutes les connaissances que vous disiez avoir. 

Si ces tâches sont vitales au poste, vous pourriez vous retrouver à nouveau sans emploi rapidement. 

 

Une rupture de confiance avec l’employeur

Que vous obteniez ou non l’emploi, la confiance que vous porte l’employeur sera indéniablement brisée. Si vous êtes démasqué en cours du processus d’embauche, il y a peu de chance que l’entreprise vous accorde une autre entrevue dans le futur, même pour un autre poste.

Si vous avez été embauché, vous serez décrédibilisé une fois le mensonge révélé. Même si vous gardez votre emploi, il y a moins de chances qu’on vous confie plus de responsabilités, ou qu’on se tourne vers vous pour des projets spéciaux.

 

Réputation endommagée

Le monde est petit, et selon votre domaine d’occupation ou votre localisation géographique, il pourrait être encore plus restreint. 

Il n’est pas rare dans certaines industries de voir des compagnies se passer le mot sur certains candidats. Vous risquez alors de griller vos chances auprès de plusieurs employeurs en même temps qui ne seront pas intéressés à vous rencontrer.

Mentir sur son CV est un pari hautement risqué, que vous obteniez l’emploi convoité ou non. Nous recommandons toujours l’honnêteté dans un processus d’embauche. Cela vous permet de décrocher un emploi qui s’aligne vraiment avec vos valeurs et vos compétences. Et si vous n’avez toutes les compétences ligne par ligne d’une offre d’emploi, ne désespérez pas! Cela n’empêcherait pas un recruteur de vous contacter si votre profil correspond, et cela vous laisse d’autant plus d’espace pour apprendre et évoluer dans votre nouveau poste le moment venu!

À lire : 11 éléments à ne pas mettre dans votre CV