Notre Blogue

Emplois, recrutement et chasse de tête au Québec

Chasseur de têtes | Thorens Solutions - Chasseurs de têtes

Comment se faire repérer par un chasseur de têtes?

07 Juin 2016, par Équipe Thorens Chasseurs de têtes

Vous êtes activement à la recherche d’emploi ou tout simplement ouvert à explorer les opportunités qui pourraient s’offrir à vous? Vous pouvez bien évidemment visiter les sites d’offres d’emploi sur une base régulière pour vous tenir au courant du marché, mais que diriez-vous d’être contacté directement par un chasseur de têtes qui vous proposerait une opportunité inattendue pour l’avancement de votre carrière?

Découvrez dans cet article les meilleurs trucs et stratégies pour vous faire repérer et contacter par un chasseur de têtes!

1. Créez un profil LinkedIn

LinkedIn est l’outil principal des chasseurs de têtes. Le réseau professionnel regroupe 400 millions de membres dans le monde, ce qui représente une vaste banque de candidatures potentielles pour les recruteurs!

Vous n’êtes pas sur LinkedIn? Vos chances d’être contacté par un chasseur de têtes sont considérablement réduites! Vous pouvez  créer un profil LinkedIn en quelques minutes seulement et ainsi augmenter vos chances d’être contacté par un chasseur de têtes.

Découvrez également comment vous afficher comme “candidat réceptif à de nouvelles opportunités” auprès des recruteurs et chasseurs de têtes sur LinkedIn. 

2. Optimisez votre profil LinkedIn

Si vous avez déjà un profil LinkedIn ou si vous venez tout juste de le créer, il faut maintenant vous assurer d’optimiser son contenu. Il ne suffit pas d’indiquer vos titres d’emploi et vos employeurs, il faut utiliser des termes spécifiques à votre expertise et à votre industrie.

Dans le cadre de leurs recherches LinkedIn, les chasseurs de têtes vont utiliser des mots-clés en lien avec le mandat à combler. Votre objectif est donc d’insérer des mots-clés pertinents qui seront recherchés par les chasseurs de têtes afin que votre profil apparaisse dans les résultats de recherche. 

Voici quelques astuces :

  • Décrivez les tâches de chacun de vos postes et donnez le maximum d’informations possible
    • Débutez vos phrases par un verbe (i.e. Communiquer, Rédiger, Superviser) ou encore un groupe de mots qui décrit bien l’emploi (Conception d’une interface, Programmation en C#, Formation des nouveaux employés)
  • Remplissez la section « Compétences » de votre profil LinkedIn avec le plus de données pertinentes possibles.
    • Exemples de compétences : Gestion des ressources humaines, Service client, marketing web, supervision d’une équipe, management, etc.
    • Vous pouvez également indiquer les logiciels que vous maîtrisez, car ce sont bien souvent des mots-clés recherchés (Ex : Solidworks, Autocad)
    • Essayez également de penser aux compétences les moins communes, car si le chasseur de têtes recherche une compétence bien précise, vous serez peut-être un des seuls résultats qui ressortira de sa recherche.
  • Choisissez bien votre « Titre ». Il faut qu’il décrive bien vos compétences générales ou encore le domaine dans lequel vous désirez travailler.
    • i.e. Spécialiste en recrutement, Développeur .Net, Ingénieur mécanique
  • Indiquez la ville exacte où vous résidez. Beaucoup d’utilisateurs indiquent « Région de Montréal » alors qu’ils habitent en banlieue. En mentionnant la ville spécifique où vous habitez, il sera plus facile pour le chasseur de têtes de déterminer si le poste peut être intéressant pour vous en terme de localisation géographique.
  • Ajoutez la section « Conseils pour contacter » à votre profil. Cette section vous permettra d’afficher votre numéro de téléphone ou courriel personnel. De cette manière, le chasseur de têtes pourra vous contacter rapidement et facilement, sans avoir à attendre que vous acceptiez sa demande de connexion LinkedIn.
  • Invitez des L.I.O.N. ( LinkedIn Open Networker) à joindre votre réseau. Les L.I.O.N. sont des utilisateurs qui acceptent toutes les demandes de connexions. Il n’est pas recommandé d’inviter des inconnus à rejoindre votre réseau, mais lorsque vous débutez sur LinkedIn et que vous avez très peu de contacts, les L.I.O.N peuvent vous aider à élargir votre réseau un peu plus rapidement. Comme les premiers résultats de recherche des recruteurs seront leurs contacts de 1er, 2e et 3e niveau, les recruteurs vous trouveront plus facilement si vous êtes connecté avec ces personnes.

 

3. Ajoutez votre CV aux banques de candidatures en ligne

Plusieurs sites comme  Jobillico,  Emploi Québec,  Indeed et  Monster offre la possibilité de créer un compte candidat et de rendre votre CV disponible aux employeurs. Ainsi, sans même postuler à un emploi spécifique, un chasseur de têtes (ou même un employeur) pourrait trouver votre CV et vous contacter pour vous faire part d’une opportunité.

Jobillico suggère des profils correspondants classés à partir d’une note sur 100. Plus votre CV contient les mêmes mots-clés qu’une description de poste, plus votre classement sera élevé et plus les chasseurs de têtes consulteront votre profil. De la même façon que sur LinkedIn, les chasseurs de têtes pourront vous trouver grâce aux mots-clés de votre curriculum vitae. Il est donc important de :

  • Insérer des mots-clés par rapport à votre expertise
  • Indiquer vos « Compétences »
  • Rédiger une description de tâches complète pour chacun de vos postes
  • Indiquer les industries et champs d’activités des entreprises pour lesquelles vous avez travaillé (i.e. entreprise spécialisée dans l’extrusion de plastique)

Si vous êtes toujours à l’emploi et ne désirez pas que votre employeur actuel tombe par hasard sur votre CV en ligne, vous devrez faire preuve de prudence. À cet effet, vous pourrez ajuster les  paramètres de confidentialité sur Jobillico. Le site vous permet de bloquer votre employeur actuel ou les entreprises de votre choix afin d’éviter qu’elles voient votre CV en ligne.

 

4. Mettez-vous à la place du chasseur de têtes

En bref, il faut vous mettre à la place d’un recruteur lors de la rédaction de votre CV ou de votre profil en ligne. Pour ce faire, vous pouvez vous poser les questions suivantes et insérer les réponses dans votre CV sous forme de listes ou de courtes phrases:

  • Quelles étaient mes principales responsabilités dans le cadre de mes emplois précédents ?
  • Quels sont mes champs de compétence ?
  • Quelles sont les industries dans lesquelles je détiens de l’expérience ?
  • Quelles sont les particularités de mon profil, mes spécialités ?

Dans tous les cas, vous devez être en mesure d’établir des liens entre vos réponses et le poste à combler. Plus les liens seront clairs, plus votre candidature sera considérée comme pertinente et plus vous aurez de chances d’être contacté par un chasseur de têtes!