Notre Blogue

Emplois, recrutement et chasse de tête au Québec

Réinventer la roue

15 Février 2011, par Équipe Thorens Chasseurs de têtes

Les sciences de la gestion ont beaucoup évoluées et se sont spécialisées depuis les 40 dernières années. La fonction ressources humaines s’est développée et avec le temps elle a réussie à se positionner comme partenaire stratégique au sein de l’organisation. Elle s’est aussi vue influencée par d’autres sciences telles que la communication, le marketing et la psychologie industrielle qui ont enrichi les outils à la disposition des professionnels en Rh.

Plusieurs nouveaux trends sont maintenant en vogue, nous avons qu’à penser au Branding employeur comme exemple. C’est un concept qui est sur toutes les lèvres et les employeurs se demandent quel serait son impact sur leurs activités de recrutement, quel serait le ratio de coût bénéfice d’une telle approche.

Le branding employeur, de façon simplifiée, réside en le fait de communiquer à l’externe et à l’interne les valeurs de l’organisation et les avantages qu’elle propose à ses employés présents et futurs. Ceci vise principalement à développer un attachement à la marque favorisant ainsi l’attraction et la rétention des employés.

Cette approche provient du marketing, qui met de plus en plus d’outils, de techniques et de savoir-faire à la disposition des conseillers en Rh. Pour savoir quel est l’intérêt économique et productif de cette approche, je vous renvoie à votre expérience en tant que consommateur. Lorsque l’on vous vante les caractéristiques d’un produit et que vous l’achetez, vous vous attendez à profitez de ceux-ci et c’est pourquoi plusieurs marques ont duré dans le temps. Mais qu’en est-il de ceux dont les promesses ne sont pas au rendez-vous? Ils auront une mauvaise réputation dont il sera difficile de se défaire.

Avant de se lancer dans une campagne de branding employeur, il faut avoir quelque chose à proposer, à brander. Il faut que les employés futurs et actuels puissent le vivre au quotidien. On peut penser à la conciliation travail-famille, les conditions de travail, l’ambiance ou le climat de travail à titre d’exemple.

La première démarche est donc de développer une offre intéressante, de mettre en place des programmes, de s’assurer qu’ils fonctionnent qu’il y ait cohérence avec la culture de l’organisation et que cette dernière ait la souplesse nécessaire pour accueillir les changements.

Si par exemple vous avez des problèmes de climat de travail, un taux de roulement élevé, de la difficulté à recruter du personnel qualifié, le branding employeur ne sera pas une solution à ces maux. Vous aurez plutôt des changements structurels à apporter à votre organisation pour redresser la barre.

Que ce soit de revoir vos processus de recrutement (voir billets du 30 novembre, 15 décembre et 6 janvier), d’assainir vos relations de travail ou de revoir vos modes et modèles de gestion, il n’y a pas de solutions miracles. Une organisation qui veut se lancer dans une démarche de branding employeur a besoin d’être structurée, organisée et capable de proposer une offre qui se démarquera sur le marché et qui reflètera la réalité de l’entreprise.

Xavier Thorens, CRHA.

Vous éprouvez certaines difficultés organisationnelles et vous aimeriez en discuter avec moi. Vous pouvez me contacter via xaviert@thorens-solutions.com .