Notre Blogue

Emplois, recrutement et chasse de tête au Québec

Transition entre le télétravail Work from home

5 façons d’assurer une bonne transition entre le télétravail et le travail au bureau

19 Avril 2021, par Équipe Thorens Chasseurs de têtes

En tant qu’employeur, vous attendez peut-être le retour de vos employés au bureau avec impatience… Mais attention, est-ce que vos employés eux, s’ennuient réellement de la présence physique obligatoire au bureau? 

Le retour au bureau ne se fera probablement pas dans les prochaines semaines, cependant si vos plans sont de ramener vos employés au bureau progressivement, dès que le gouvernement le permettra, il y a plusieurs choses auxquelles il faudra penser pour assurer une bonne transition entre le télétravail et le travail au bureau. 

 

1. Soyez à l’écoute de vos employés

Les attentes de vos employés ont peut-être changéSi autrefois, personne ne questionnait la nécessité de se déplacer au bureau, la pandémie aura eu pour effet d’accélérer la tendance du télétravail. Certaines personnes auront beaucoup aimé l’opportunité de travailler de la maison, d’autres auront détesté. Mais selon ADP Canada, c’est 59% des Québécois qui espèrent faire du télétravail au moins 3 jours par semaine après la pandémie. Il est donc important de considérer le télétravail, ou un modèle hybride pour l’avenir. 

Et surtout, il faut parler à vos employés pour savoir ce qu’ils veulent. Est-ce que certains ont trouvé qu’ils étaient moins productifs à la maison ou se sentaient trop isolés? Est-ce que d’autres se sont sentis plus productifs, et ont été capables de mieux concilier le travail et la vie familiale? Peut-être même que quelques-uns de vos employés ont profité de la pandémie pour déménager plus loin de leur lieu de travail? La réalité de chacun influencera beaucoup les désirs de vos employés quant à l’avenir. Mais attention de garder en tête l’équité au niveau du traitement de tous les employés, malgré leurs réalités différentes

2. Allez-y progressivement

Tant et aussi longtemps qu’il y aura des mesures sanitaires strictes (masques, lavage de mains, distanciation physique) il y a de grandes chances que vos employés ne souhaitent pas rester au bureau 5 jours par semaine. Lorsque le gouvernement le permettra, profitez-en pour faire venir vos employés au bureau une à deux fois par semaine, pour commencer. Cela permettra aux employés de se réhabituer à la dynamique du bureau (et aux nouvelles mesures sanitaires) tout en douceur. Ainsi, ils pourront profiter des aspects positifs du travail « en présentiel » et du travail à distance.

3. Misez sur les aspects positifs

Parlant d’aspects positifs, que vous souhaitiez que vos employés reviennent au bureau à temps plein ou temps partiel, parlezleur des aspects positifs du lieu de travail. Se rendre sur les lieux de travail permet de meilleures relations entre collègues, brise l’isolement social et favorise le travail collaboratif. Se rendre au bureau améliore aussi le sentiment d’appartenance. Assurez-vous de faire venir des équipes complètes au bureau, et encouragez les gestionnaires à faire des réunions informelles ou des activités de renforcement d’équipe. Les employés doivent percevoir un avantage significatif à leur présence au bureau, si vous voulez qu’ils soient motivés à revenir plusieurs fois par semaine.

4. Préparez une politique de télétravail!

Peu importe le modèle de travail que vous prioriserez après la pandémie, assurezvous de mettre à jour la politique de travail de l’entreprise, ou même de créer une politique de télétravail. Évidemment, ce ne sera pas parfait dès le début, et il y aura sûrement beaucoup d’essais-erreurs. Mais il est important de mettre en place un certain cadre que les employés devront suivre.

Si vous comptez permettre le télétravail à long terme, y aura-t-il des heures de présence obligatoire au bureau? Qui établira les horaires de télétravail? Quels seront les moyens de communication officiels à distance? Et si vous comptez réduire votre espace de bureau, pensez à un plan et une façon de fonctionner avec des réservations.

Pour vous guider dans l’établissement d’une politique de télétravail, vous pouvez consulter le guide CRHA ou les modèles sur le site le Réseau d’Annie.

Assurez-vous aussi d’être le plus équitable possible par rapport au télétravail. Si vous permettez à certains postes administratifs de faire du télétravail, tous les postes similaires devraient y avoir droit. Et si certains postes ne se prêtent tout simplement pas au télétravail, ayez une bonne justification. Comme mentionné plus haut, il est important d’écouter la réalité de tous les employés et même de les impliquer dans la mise en place d’une politique de télétravail. Ceci étant dit, il faut tout de même qu’il y ait des balises en fonctions des différents postes et en fonction de la réalité de l’entreprise. 

5. Pensez à la rétention

Ne pas voir ses employés physiquement au travail à tous les jours peut être inquiétant pour un employeur ou un gestionnaire. Sachez toutefois que les sondages ont démontré que la productivité n’a pas diminué en télétravail (elle a même souvent augmenté). Fiez-vous aux expériences des mois passés pour voir si le télétravail est une solution envisageable pour votre entreprise à long terme. 

Et même si adopter un modèle hybride pourrait nécessiter plus d’efforts dans la prochaine année, cela pourrait faire que vos employés seront plus satisfaits, et resteront plus longtemps dans votre entreprise. Miser sur la flexibilité pourrait augmenter votre taux de rétention des employés, puisque comme mentionné dans le point 1, plusieurs salariés espèrent travailler selon un modèle hybride. 

 

Au final, c’est à vous, en tant qu’employeur, de décider si vous voulez que vos employés reviennent au bureau, et surtout à quelle fréquence. Mais si vous faites confiance à vos employés, il y a de bonnes chances que ceux-ci soient productifs, même à distance.  

Bien que tout le monde déteste ce terme maintenant populaire, c’est à vous de définir votre « nouveau normal ». 

 

À lire aussi : Gestionnaires à l’affût : vos employés se désengagent-ils?

 

Suivez-nous sur LinkedIn pour ne rien manquer de nos prochains articles!