Notre Blogue

Emplois, recrutement et chasse de tête au Québec

vacances annuelles

Vacances annuelles 2021 : Pourquoi donner plus que 2 semaines?

06 Juillet 2021, par Équipe Thorens Chasseurs de têtes

C’est le temps des vacances annuelles! 

Un à un, vos employés s’alternent pour prendre leurs deux semaines de vacances. Chaque fois qu’il y en a un qui revient, la même phrase se fait entendre : ‘C’était trop court’. 

Ce scénario vous est familier? Selon la CNESST, les employés cumulant 1 à 3 ans de service continu doivent avoir un minimum de 2 semaines de vacances payées. Tandis que les employés ayant plus de 3 ans d’ancienneté ont droit à 3 semaines de vacances annuelles. 

Au Québec, les vacances sont souvent prises en été, à la semaine de relâche et pendant la période des fêtes… En tant qu’employeur, vous vous dîtes peut-être que votre devoir est accompli si vous respectez les normes de la CNESST. Mais en tant qu’employé, il est difficile de prendre des vacances pendant 3 périodes de l’année avec seulement 2 semaines de vacances payées. 

La solution ne serait-elle pas, alors, de donner plus de vacances à ses employés? Les vacances sont une manière peu coûteuse de contribuer au bien-être et à la rétention de ses employés.  

On vous explique pourquoi il s’agit d’une solution bénéfique pour tous! 

 

Les vacances contribuent au bien-être des employés

Le bien-être des employés passe entre autres par l’environnement de travail, l’autonomie, l’équilibre entre la vie professionnelle et privée, et les avantages sociaux, comme les vacances. 

Cela peut sembler anodin, mais la qualité de vie au travail est pourtant un enjeu majeur au pays. En effet, près de la moitié des salariés entre 20 et 40 ans souffrent ou ont souffert de problèmes de santé mentale au travail. Ces problèmes peuvent causer de l’absentéisme, de l’insatisfaction ou de mauvaises performances. Tandis que les vacances ont plutôt l’effet contraire… 

 

Les principaux bienfaits des vacances: 

Diminution des accidents et de l’absentéisme

Des employés reposés sont moins à risque d’avoir des accidents au travail causés par le stress ou la fatigue. Ils sont aussi moins à risque de devoir s’absenter pour cause de maladie physique ou mentale.

Augmentation du taux de rétention

Avoir une qualité de vie au travail, notamment grâce à une politique de vacances généreuse, augmente la satisfaction, la motivation et l’engagement des employés. Ces derniers restent donc plus longtemps dans l’entreprise. 

C’est un fait, avoir plusieurs jours de vacances rime avec bien-être et qualité de vie au travail. Et cela a des répercussions positives sur les employés, mais aussi sur l’entreprise. Ce qui nous amène au point suivant… 

 

Les vacances annuelles ne diminuent pas le rendement

En plus de tous les bienfaits mentionnés plus haut, les vacances ne diminuent pas le rendement. Avoir 4 semaines de vacances plutôt que 2 n’influence pas négativement la performance. Au contraire, les employés qui reviennent de vacances sont plus performants et plus créatifs, et ce, jusqu’à 1 mois après leurs vacances. 

Plusieurs études ont même démontré que les pays qui offrent le plus de vacances payées sont aussi les plus productifs. Des pays comme le Luxembourg, la Norvège et le Danemark sont parmi les pays les plus productifs selon Expert Market, mais leurs employés travaillent en moyenne 1400 heures annuellement, comparé à environ 1700 heures/année au Canada. 

Voir le tableau des pays les plus productifs ici. 

De plus, d’un point de vue financier, offrir plus de semaines de vacances à ses employés est un moyen peu coûteux d’améliorer la culture d’entreprise et la satisfaction des employés. Et une politique de vacances est beaucoup plus simple à mettre en place que des 5 à 7 ou un tournoi de ping-pong au bureau… 

 

Les vacances sont un avantage concurrentiel

Si la plupart des employeurs offrent de 2 à 3 semaines de vacances à leurs nouveaux employés, offrir plus pourrait certainement vous distinguer. En cette période de pénurie de main d’œuvre, une piste de solution serait de retourner à l’essentiel pour attirer de nouveaux talents.  

Ainsi, il n’est pas nécessaire d’inventer toutes sortes de stratégies marketing inusitées pour inciter les candidats à postuler. Démontrer que vous avez à cœur la qualité de vie de vos employés peut faire une grande différence. De nos jours, les candidats évaluent plusieurs aspects, comme la rémunération globale, la culture d’entreprise, etc. avant d’accepter une opportunité. 

 

Autres aspects à considérer

Lorsque vous pensez au nombre de semaines de vacances annuelles que vous voulez offrir à vos employés, pensez aussi à votre politique de vacances. Celle-ci doit être claire et précise, et doit être communiquée à l’avance à vos employés. 

  • Qui peut prendre des vacances quand? 
  • Combien de temps à l’avance faut-il prévenir son gestionnaire? 
  • Après combien d’année peut-on prendre X semaines de vacances? 

Prévoyez des mesures équitables, pour ne pas créer de sentiment d’injustice et par le fait même de l’insatisfaction parmi vos employés. 

Consultez la CNESST pour vous assurer de bien respecter toutes les normes. 

Lorsque vous engagez un nouvel employé, prenez aussi en compte l’ancienneté à l’extérieur de votre entreprise quand vous déterminez le nombre de semaine de vacances. Surtout si vous recrutez des gens déjà en emploi grâce aux services de chasseurs de têtes. En effet, une personne qui a déjà 4 semaines de vacances à son emploi actuel, sera moins prtée à accepter une offre comprenant seulement 2 semaines de vacances. Soyez donc ouverts à négocier si vous faites du recrutement actif. 

 

Avoir une belle politique de vacances juste et généreuse vous permettra de garder vos employés actuels, mais aussi d’attirer de nouveaux talents en cette pénurie de main d’œuvre. 

 

Lire notre article sur La gestion des vacances annuelles en pandémie. 

En savoir plus sur nos services de chasse de têtes.