Notre Blogue

Emplois, recrutement et chasse de tête au Québec

Vers un nouvel emploi? Comment bien conduire la réflexion

06 Decembre 2011, par Équipe Thorens Chasseurs de têtes

Qui un jour ne s’est pas posé les questions suivantes: ‟Suis-je heureux à mon travail?   Suis-je bien considéré? Suis-je dans la bonne compagnie?  Plusieurs circonstances peuvent occasionner ou précipiter un départ (voir notre blogue : https://www.thorens-solutions.com/fr/blog/est-ce-le-bon-moment-de-changer-d-emploi).

Tout d’abord, la plus agréable de toutes les circonstances est bien entendu la retraite qui représente l’aboutissement du travail accompli: dossier clos! Puis il y a le départ volontaire, celui qui mène éventuellement à une carrière plus épanouissante, plus enrichissante, et surtout vers de nouveaux défis. Finalement, celle que tous redoutent, le départ forcé. Celui où l’employeur décide de mettre fin à nos services pour diverses raisons, qu’elles soient professionnelles, ou qu’il s’agisse d’une réorganisation corporative ou autres.

Peu importent les raisons, que ce soit une décision volontaire ou un choix imposé, cela implique une mise au point afin d’orienter votre carrière. La première étape est de s’interroger afin de déterminer si votre situation pourrait être corrigée ou améliorée! Il est impératif de bien réfléchir à ce qui fonde votre décision, car il est toujours important de prendre en compte son employabilité (Voir notre blogue sur ce sujet : https://www.thorens-solutions.com/fr/blog/test-2-fr)

En cas de cession d’emploi, votre réaction initiale est fort importante. Par exemple réagir en cas de départ volontaire c’est préparer les étapes du préavis de départ et de la lettre de démission. Le préavis doit poser un délai raisonnable qui permet à l’employeur d’assurer une transition. Dans le meilleur des cas, il sera intéressant de revoir la situation ayant conduit au départ avec l’employeur mais cette rencontre doit rester positive. Quant à la lettre de démission, elle doit minimalement indiquer la date officielle du départ. Ici encore, il faut tenir compte de certaines contraintes car annoncer une rupture est toujours quelque chose de délicat.

Parfois le milieu de travail dans lequel nous évoluons est un milieu restreint, d’autant plus lorsque l’intention est de se rediriger vers un même secteur d’activités. La règle d’or? Garder une bonne relation avec son employeur et avoir en tête que retravailler avec les mêmes collègues est toujours une possibilité. Une réputation se construit sur un long terme et tout au long de votre emploi vous aurez toujours besoin de références. Tirer sa révérence c’est  agir avec finesse et de façon judicieuse!

Il est important au moment de quitter son emploi, de se donner le temps de bien réfléchir. Le travail occupe une bonne partie de notre vie et est d’autant le résultat d’un cheminement professionnel que la recherche d’un accomplissement personnel. Il faut savoir consolider ses acquis en termes de conditions et de qualité de travail (voir notre blogue : https://www.thorens-solutions.com/fr/blog/choisir-entre-mobilite-interne-et-mobilite-externe).

En conclusion, lorsque le départ est forcé il faut savoir en tirer parti et retomber sur nos pattes et lorsqu’il est volontaire, il est important de s’y préparer adéquatement et intelligemment.
Bonne réflexion!